Conférences de 2017

[tabs titles= » Samedi 21 janvier 2017, Dimanche 22 janvier 2017″ ]

[tab]

9h00-9h30

Cérémonie d’ouverture des jeux forestiers

à la scène OIFQ


10h00-10h30

Conférence de presse

à la scène OIFQ


11h00-12h00

Connaître nos oiseaux communs autour de nous et dans nos forêts

à la scène OIFQ

Présenté par : Norbert Lacroix, président du Club des ornithologues de Québec (COQ).

Résumé : Pour le public, un tour d’horizon des oiseaux que nous observons régulièrement autour de nous et dans nos forêts. Photos à l’appui projetées sur grand écran. On entendra aussi les chants de plusieurs espèces. Les oiseaux : de bons indicateurs de la qualité de nos milieux. Cette présentation est une contribution fournie à titre gracieux par le COQ.

Brève présentation du conférencier : Norbert Lacroix est un professeur retraité de mathématiques de l’Université Laval. Alors qu’il était tout jeune, sur la ferme où il a grandi dans l’Outaouais, il a commencé à s’intéresser aux oiseaux pour mieux les connaître. Il en est à sa 9e année comme président du Club des ornithologues de Québec et une motivation forte chez lui est de contribuer à l’éducation aux sciences naturelles et à l’ornithologie.


13h00-14h00 (1ère partie) et 14h00-15h00 (2e partie)

La foresterie urbaine et les insectes ravageurs

à la scène OIFQ

Présenté par : Chakib Benramdane, Architecte et urbaniste à la ville de Montréal

Résumé :
1ère partie: Portrait général sur la foresterie urbaine et les questions concernant sa gestion opérationnelle, ses réalités et de sa biodiversité.

2e partie: L’agrile du frêne et les insectes ravageurs.

Brève présentation du conférencier :Chakib Benramdane est architecte et urbaniste à la ville de Montréal, mais c’est surtout un professionnel des métiers de la ville. Il travaille à l’œuvre urbaine depuis une vingtaine d’années, avec des projets dans plus de 15 pays et 34 territoires à travers le monde. Il a particulièrement travaillé sur les questions de la foresterie en milieu urbain au sein de l’Arrondissement de Saint-Laurent à la Ville de Montréal. Il est en charge depuis plusieurs années des dossiers de planification qui touchent entre autres à la gestion, le développement et le maintien du patrimoine arboricole urbain. Il est aussi depuis l’apparition de l’agrile du frêne, responsable du dossier sur son territoire.


15h00-16h30

La construction de bâtiments résidentiels écologiques

à la scène OIFQ

Présenté par : Samuel et Dominic Pépin-Guay

Résumé : Conférence sur leur concept de construction écologique qui est des plus novateur et durable, qui allient les techniques traditionnelles et contemporaines de construction résidentielle en bois.

Brève présentation des conférenciers :Samuel et Dominic Pépin-Guay sont deux frère et copropriétaires de l’entreprise Linéaire Éco-Construction, situé à L’Islet, dans Chaudière-Appalaches. Ceux-ci développent depuis plusieurs années un mode de construction de charpente en bois massif alliant économie, écologie, esthétisme et efficacité énergétique.


16h30-17h00

Conte forestier racontés par les participants des jeux forestiers

à la scène OIFQ


17h00-17h30

Cérémonie de clôture des jeux forestiers et remise des prix

à la scène OIFQ
[/tab]

[tab]

11h00-12h00

Connaître nos oiseaux communs autour de nous et dans nos forêts

à la scène OIFQ

Présenté par : Norbert Lacroix, président du Club des ornithologues de Québec (COQ).

Résumé : Pour le public, un tour d’horizon des oiseaux que nous observons régulièrement autour de nous et dans nos forêts. Photos à l’appui projetées sur grand écran. On entendra aussi les chants de plusieurs espèces. Les oiseaux : de bons indicateurs de la qualité de nos milieux. Cette présentation est une contribution fournie à titre gracieux par le COQ.

Brève présentation du conférencier : Norbert Lacroix est un professeur retraité de mathématiques de l’Université Laval. Alors qu’il était tout jeune, sur la ferme où il a grandi dans l’Outaouais, il a commencé à s’intéresser aux oiseaux pour mieux les connaître. Il en est à sa 9e année comme président du Club des ornithologues de Québec et une motivation forte chez lui est de contribuer à l’éducation aux sciences naturelles et à l’ornithologie.


13h00-14h00

Lorsque la ressource forestière devient source de conflit

à la scène OIFQ

Présenté par : Vincent Barette, ingénieur forestier.

Résumé : Dans notre pays, nous avons le privilège de pouvoir compter sur une forêt aussi vaste que variée. Une forêt qui ne laisse personne indifférent; chacun et chacune ayant ses raisons de l’apprécier.

Depuis toujours, par sa mise en valeur, la forêt contribue à notre qualité de vie. Elle procure du travail à nos gens et des matériaux pour nos maisons. Elle est un lieu de récréation et de ressourcement. Essentiellement, la forêt est un incroyable écosystème qui rend une quantité infinie de services. C’est un ingrédient important de la santé de la planète.

Mais, la forêt est de plus en plus convoitée, et les usages qu’on en faits ne sont pas toujours compatibles. Sa gestion se complexifie et il devient parfois difficile de faire plaisir à tout le monde. Tous et toutes sont perdants lorsque les jugements, perceptions, intérêts personnels et organisationnels viennent nuire à un usage harmonieux de notre forêt.

Cette présentation cherchera à faire une introspection individuelle et sociétale de notre rapport avec la forêt. Quels sont les points qui nous rassemblent, ceux qui nous divisent ? Comme citoyens, quels sont nos droits et nos obligations face à cette ressource naturelle ? Derrière chaque problème se caches des solutions.

Les questions sont les bienvenues.


14h00-15h00

Le piégeage: une facette méconnue de la forêt!

à la scène OIFQ

Présenté par : Antoine Martineau Rousseau, biologiste/enseignant/trappeur.

Résumé : La forêt est un milieu de vie diversifié qui contient une multitude d’organismes animal et végétal, ce qui multiplie les possibilités d’utilisation du territoire. Le piégeage des animaux à fourrure est certainement l’une des facettes les plus méconnues de la forêt québécoise. Activité à la base de la colonisation de la Nouvelle-France, le piégeage a grandement évolué tant sur le plan des techniques ou des moyens de capture que sur les possibilités d’accès au territoire. L’aménagement forestier est un facteur ayant contribué à faciliter l’accès des piégeurs, en plus de modifier la mosaïque forestière, ce qui a favorisé bon nombre d’espèces animales. À son tour, le piégeur rend service aux forestiers en s’occupant des problématiques de cohabitation liées à la présence du castor ou encore, en proposant l’installation de dispositifs de gestion de cette même espèce. Par sa présence, le piégeur peut aussi déceler des changements inhabituels comme des affaissements de chemins et l’indiquer aux personnes en charge du territoire. Tout comme la foresterie, le piégeage permet de mettre en valeur une ressource naturelle renouvelable, et l’un ne va pas sans l’autre!


15h00-16h00

Le secteur forestier québécois : Super-héros de la lutte aux changements climatiques

à la scène OIFQ

Présenté par : Évelyne Thiffault, ingénieure forestière et professeure adjointe au département des sciences du bois et de la forêt de l’Université Laval.

Résumé : Le Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat reconnait le rôle central de la foresterie dans les stratégies d’atténuation des émissions de CO2 et la lutte aux changements climatiques, grâce à la séquestration du carbone sur les sites forestiers et dans les produits du bois, et à la substitution de produits à forte intensité de carbone. Le Québec a un rôle planétaire de fiduciaire en raison de la grande superficie de forêts boréales sur son territoire et du potentiel de mobilisation des ressources forestières qu’il comporte. Il est donc crucial que le secteur forestier québécois réalise l’importance du rôle qu’il a à jouer et qu’il se prépare à répondre au cours des prochaines décennies à une demande accrue en termes de services écologiques, de produits forestiers conventionnels, d’énergie et de bioproduits et ainsi contribuer aux enjeux globaux de conservation de la biodiversité, de transition des systèmes énergétiques vers des sources renouvelables et de lutte aux changements climatiques.

Brève présentation du conférencier : Évelyne Thiffault est ingénieure forestière et professeure adjointe en sols forestiers à l’Université Laval depuis octobre 2014. Ses travaux portent sur le développement de chaînes d’approvisionnement durables en biomasse forestière et sur le rôle de la foresterie dans la lutte aux changements climatiques. Ses recherches se distinguent par l’intégration des aspects d’écologie, d’aménagement forestier, de développement de produits forestiers et de politiques publiques pour optimiser le potentiel des forêts boréales à l’atténuation des changements climatiques.

[/tab]
[/tabs]

[button url= »https://ssf.asso.ulaval.ca/salon-de-la-foret/conferences/conferences-precedentes/  » ] Retour page précédente[/button]